lundi 14 mai 2018

FANZINES 2018


















































      Fanzines ! festival 

débute demain, mercredi 16 mai à Paris avec Kaisei, une expo dédiée à la scène graphique japonaise.

Il se poursuit Samedi 18 et Dimanche 19 mai avec le

       Salon Fanzines ! 

Plus de 80 stands cette année, des rencontres, une programmation vidéo, une expos. Oui, le salon prend de l'ampleur.

      Info intéressante,
Les stands cette année vont être imaginer et construit par les exposants ( éditeurs, artistes collectif )
On attend des proposition, magnifiques ou scabreuses.

Ca se passe à Montreuil à la  Parole Errante. 

Puis plusieurs expo suivront dans les semaines à venir.

Toutes les infos détaillés sur le site Fanzines ! :

      fanzinesfestival.paris

-

Mon chouchou du moment le dessinateur espagnol Nacho Garcia a une expo.





MP3 - 16







































Voici un petit lien avec quelques morceaux glanés sur le net en avril 2018.

Au programme : Hymne sauvage pour une révolution sexuelle, ode à la liberté en raï, classique post punk métallique, sucrerie Pop SF & BD très suave,  deux grandes figures de la musique française autour de l’ondioline, un instrument étrange : le Daxophone, de la Pop nippone, une Bizarerie italienne & une pièce sonore ou le mot allô est dit plusieurs fois… Sans oublier du disco, toujours du disco.


Peut être trouverez vous votre compte parmi ce bordel très personnel.
Les fichiers sont tel qu'ils sont été trouvé. Le son est pas toujours bon. Mais c'est ça la jungle du net. 

Bon écoute / Bon tri.

samedi 12 mai 2018

CHEMIN




      Après le très remarqué Bonjour, 
Chemin est le deuxième volet d’une trilogie 
consacrée aux éléments.

      Chemin raconte le parcours d’un caillou. Son trajet du magma initial, jusqu’à une plage où, transformé en galet après un voyage à travers les siècles et les éléments, il est trouvé par un
enfant.

      Réflexion sur le temps et l’origine, Chemin nous emporte à la découverte des forces telluriques à l’œuvre. Ce conte minéral est écrit sur mesure pour Anne Brugni par son compagnon, le musicien McCloud Zicmuse.  

      La dessinatrice se confronte une fois de plus à la 
représentation des éléments. Elle sublime la nature par ses couleurs et ses textures. Nous contemplons ici l’interaction de la roche, de l’eau, du feu, de la glace. Évitant tout symbolisme, elle crée ses propres codes graphiques pour mettre en images cette histoire à la fois simple et grandiose. Une oeuvre contemplative et onirique, à la fois poème métaphysique et documentaire géologique.

       CHEMIN 

de Anne Brugni & McCloud Zicmuse
17 €
             20 X 15 cm - Quadri + 2 Pantones
ISBN : 9782490015009  -  Diffusion/distribution : Belles lettres

       ANNE BRUGNI  images

      Après des études à l’école d’arts appliqués de Lyon, elle passe quelques années vouées à un projet collectif d’impression textile. Le destin la mènera jusqu’à Bruxelles, où petit à petit elle évoluera dans le monde de l’illustration. 
Elle fonde avec McCloud Zicmuse, «Hôtel Rustique», un collectif qui abrite une maison d’édition, un atelier d’impression typographique, un label et une galerie. 
Elle travaille en parallèle pour la presse et des institutions bruxelloises. C’est une collaboratrice régulière du fanzine pour enfants Cuistax. Elle anime de nombreux ateliers et aime créer des projets avec d’autres artistes, musiciens, danseurs, ... Tout est point de départ à la créativité, à l’échange et au partage afin d’explorer des chemins nouveaux et imprévus.


       McCLOUD ZICMUSE   textes

      Après pas mal de pérégrinations, ce musicien américain exilé en Europe s’établit à Bruxelles, une ville dont il goûte le folklore. Il a considérablement tourné depuis dix ans dans le 
circuit des musiques libres et improvisées sous différents pseudos, mais son projet le plus important reste le groupe pop expérimental Le Ton Mité (Crammed). 
Songwriter à l’esprit fantaisiste, il mélange poésie, nonsense et considérations triviales dans une mixture qui n’appartient qu’a lui. Ce showman, espiègle sur scène, sait mettre cette énergie
communicative au service des livres qu’il conçoit avec Anne Brugni. Ses mot simples et leur musicalité se marient parfaitement avec les images de la dessinatrice. 
      zicmuse.com

       QUELQUES PAGES







mardi 1 mai 2018

VACANCES TRANQUILOU







































 Maxime Galipienso 
                                      Le travail de Maxime Galipienso peut paraître classique au premier abord. Ses petites vignettes illustratives ou ses grandes fresques bourrées de détails font penser tout de suite au travail de Marc Boutavant et son célèbre Tour du monde de Mouk. Elles rappellent aussi Richard Scarry, le dessinateur star du genre avec ses nombreux imagiers qui continuent à se vendre par milliers. Mais, les images de Maxime ont une particularité : son personnage fétiche, Aldo, le chien orange, se démultiplie à l’infini et envahit le panorama. Personnages masculins, féminins, enfants... tous sont Aldo. Cette obsession pour ce sympathique chien au style rétro impose un style singulier.    

             La répétition crée une ambiance unique qui renouvelle complètement le genre de la planche documentaire fantaisiste. Ce principe, qui fonctionne déjà sur quelques images déconnectées, devient encore plus fort décliné sur l’ensemble d’un livre. Un vrai imagier conséquent, dans la continuité du travail de l’auteur, donner une existence au microcosme d’Aldo à travers un projet d’envergure. Le trait de Maxime est intemporel : difficile de savoir si ses images sont modernes ou anciennes. Quelques indices : téléphones portables, détails architecturaux ou vestimentaires, nous apportent la réponse. 
























 Bio 
           Maxime Galipienso est un jeune auteur bordelais qui s’est fait remarquer en essaimant ses images sur les réseaux sociaux. Les Requins Marteaux ont rapidement repéré son travail et ont publié quelques-unes de ses images dans la revue Franky & Nicole ainsi que dans le calendrier Articho + Requins + Marteaux = 2015. 

            Maxime a déjà réalisé plusieurs expositions : à Paris en décembre 2014 à la Galerie Arts Factory dans le cadre d’une expo collective liée à L’Articho, une à Bordeaux en juin 2014 et une à Bergerac en mai 2015. Une grande exposition personnelle, Aldorama a eu lieu à la Galerie 126 à Rennes en décembre 2015. Le lancement de Vacances tranquilou a donné lieu à une expo éponyme au Musée de poche à Paris.

  Vacances tranquilou 
                                      L’idée d’un imagier sur la France est apparue naturellement en observant ses images. Maxime prend plaisir à dessiner le quotidien qu’il observe avec un regard plein d’insouciance et de naïveté. Un monde contemporain auquel il a envie de tendre un miroir positif. Ce monde idéalisé remplit de moments heureux et de paysages sereins évoque une France très « carte postale », vue comme à travers le regard d’un enfant. 

             Dans cet ouvrage documentaire, on découvre les cartes de chaque région, avec leurs monuments, leurs spécialités, leur faune,... Une double page représente une scène typique de la région.  Encarté dans le livre, on trouve un poster avec une grande carte de France illustrée. 

             Vacances tranquilou est le premier livre de Maxime. Un bel ouvrage, grand format pour se plonger dans ses images aux couleurs éclatantes. Mais aussi un livre documentaire qui incite à la curiosité de tous. À travers des cartes détaillées, les lecteurs pourront découvrir telle spécialité, tel paysage ou telle bâtisse qui leur donnera envie de prendre la route, et d’aller explorer la France en famille... 

 Vacances tranquilou 
                                      de Maxime Galipienso 
L'Articho & les Requins marteaux  
                                                                     25 € 
Jan. 2017
64 Pages quadri + 1 Pantone
Format 24 x 28,3 cm

 + 1 poster  = 70 x 79 cm

ISBN : 9782849611951
Diffusion Distribution : Belles lettres
 Images 





















samedi 28 avril 2018

CHANTAL GOYA ET LA BD









































Chantal Goya
                           a dans sa carrière interprété beaucoup de chansons à propos de personnages populaires auprès des enfants, qu’ils soient issus de contes ( Le chat botté, La petite fille aux allumettes, Le petit Chaperon rouge ), de la littérature ( Alice au pays des merveilles, Les malheurs de Sophie, Pinocchio, Gavroche, Cosette, Les quatre filles du docteur March, La cigale et la fourmi, Maître Renard ) de dessin animés ( Booba, Mickey, Félix le chat, Capitaine Flam ) ou des personnages célèbres ( Davy Crockett ) et même des marionnettes tel que Guignol ou encore la pub avec Mamie Nova. Tant que c'est populaire c'est bon à prendre. On peut même dire qu'elle en a fait son fond de commerce. Partir d’élément populaire permet de créer une adhésion encore plus rapide à ces chansons.

Dans cet inventaire je n’oublie pas la bande dessinée dans laquelle elle a beaucoup puisé. L’avantage : des personnages graphiques permettant de faire des pochettes attractives. Ce qui a donne lieu à des pochettes assez invraisemblables, remplies de mascotte à grosse têtes. 

Chose étonnante, il ne s'agit ici que de personnages créés avant-guerre ( à part Snoopy ) sachant qu'elle et son mari, Jean-jacques Debout, l' auteur/compositeur de toutes ses chanson sont tout les deux nés respectivement né en 1942 et 1940.

En voici un petit Florilège auquel j’ai ajouté quelques autre pochettes trouvées au cours de ces recherches.

Par contre je ne vous conseille pas vraiment l’écoute de ses disques. Le temps n’a en rien bonifié ces ritournelles toujours aussi gnangnan.

Pour la bonne musique pour enfant on peut toujours aller par ici : radiominus.com

Images
      Images
            Images
                  Images
                        Images

Disney est au rendez-vous avec Mickey & Les castor juniors :






































Tintin, l'incontournable héros belge, colle bien par son coté boy scout à l'univers de la chanteuse.







































Quelques héros américains tel que Snoopy, réduit à sa dimension mignonne :







































Quelque personnages bien de chez nous, mais pas très modernes :




































 

Babar, le personnage de Jean de Brunhoff fait partie des succès de la chanteuse.






































Pour finir quelques autre pochettes marquantes, toujours avec des personnages :




samedi 14 avril 2018

MARK BEYER - POCHETTES DE DISQUES






















Marc Beyer
                       fait parti de ces héros graphiques underground américains (1) apparus à la fin des année 1970 / début des années 80, publié notamment  dans la très influente revue Raw. Il a marque une génération de créateurs, en particulier en France où des artistes tel que Blexbolex, Pakito Bolino ou Moolinex furent impressionnés par son travail en tant que producteur d’images étranges mais aussi mais aussi en tant qu'auteur de bd : la série de strips Amy & Jordan. (2)

Il a fait plusieurs pochettes de disque. Pour Ralph, label des Residents et de manière général pour une certaine scène de musique underground entre pop et expérimentation.

Petite sélection des plus intéressantes.

On peut le suivre sur son tumblr ou il poste de temps en temps des images.


-
-
-

      Notes

(1) - On pourrait citer aussi Gary Panter, Charles Burns, Kaz
(2) - Publiée en France chez Cambourakis 


Images
      Images
            Images
                  Images
                              Images














mardi 5 décembre 2017

GRPHSM! 10 - HUMOUR DANS LE DESIGN GRAPHIQUE ?










         







            Chapitre 10 de cette résidence avec lancement de notre livre 
édité par Le Monte-en-L'air. 

 GRPHSM ! 
  10                             
            Humour dans le design graphique

Jeu. 7 déc. - 19h00

 Monte-en-l’air 
71 rue de Ménilmontant / 2 rue de la Mare
Paris 20
M° Ménilmontant
                                Leur Facebook

CONFÉRENCE

          de Toma Bletner & Yassine

          Pour célébrer la sortie du livre Une approche décontractée de l’histoire du graphisme aux éditions le Monte-en-l’air, nous proposons une conférence sur les traces d’humour que nous avons pu dénicher dans le design graphique. 

          Des graphistes ont utilisé l’humour ou la parodie dans leurs pratiques : comment ne pas penser à Savignac et certains affichistes de la période d’après- guerre, aux étudiants qui, lors de mai 68, ont su dégommer le pouvoir en place et de Gaulle en premier lieu, ou bien encore avant eux, à Heartfield et ses photomontages anti-nazi. Parfois l’humour vient se nicher dans la forme : l’usage de certaines typos connotées ou de mises en page pleines de références créent une esthétique kitsch ou rétro qui renforce l’effet comique. Comme dans le travail de Cizo, qui s’amuse à détourner, à s’approprier avec beaucoup d’esprit certaines esthétiques. Il ajoute ainsi par son art de la mise en forme graphique un bonus à l’esprit comique général développé par les Requins Marteaux. L’humour se montre dans bien des endroits si on sait regarder.

UNE APPROCHE DÉCONTRACTÉE DE L'HISTOIRE DU GRAPHISME

            Ce livre reprend les strips réalisés par Toma Bletner & Yassine pour libération
à l'été 2014. Un résumé lapidaire et arbitraire de la riche histoire du graphisme
en plusieurs dizaines de strips agrémentés de documents bonus.

- - - -

            Quelques double-pages extraites du livre.


éd. le Monte-en-L'air - 10 €